Gambie : le plus gros du travail reste à faire

Des t-shirts réclamant le respect de l’issue des urnes en vente à deux pas du palais présidentiel à Banjul alors que Jammeh refusait toujours de céder le pouvoir.

Une semaine après sa prestation de serment à Dakar, le nouveau président gambien est rentré à Banjul le 26 janvier 2017. Ce retour d’Adama Barrow met fin à un mois et demi de crise, survenue après le second tour de l’élection présidentielle gambienne le 2 décembre. Après avoir reconnu sa défaite, le Président sortant, Yahya Jammeh, avait renié les résultats, saisi la Cour suprême et réclamé un nouveau scrutin.

Une forte pression de la CEDEAO et une médiation des présidents Guinéen et Mauritanien ont, notamment, pu le convaincre de quitter le pays, permettant ainsi une prise de fonction effective d’Adama Barrow.

Hawa Ba, Chargée du Bureau-Pays Sénégal à OSIWA, analyse cette crise post-électorale avec Cherif Diop de la radio privée Sénégalaise RFM.

Elle évoque dans cette interview, le travail mené durant la crise par OSIWA en appui aux initiatives de la CEDEAO ; le rôle que le Sénégal a joué et surtout le travail à mettre en oeuvre, à présent, pour consolider la démocratie en Gambie et répondre aux besoins du peuple.

Restez connectés

Latest Tweets

Derniers Tweets

Facebook Timeline

Chronologie Facebook

Osiwa Blog (OB)

Blog OSIWA