Capitale: Monrovia

Langue officielle: Anglais

Population: 4,3 millions d'habitants

Le Programme-Pays Liberia soutient actuellement la Commission post-Vérité et Réconciliation du Liberia dans ses initiatives de justice transitionnelle mis en place par le Groupe de travail Justice Transitionnelle, une coalition d’organisations de la société civile. Le projet met, entre autres, en œuvre des initiatives de commémoration dans les collectivités de Kpolokpala et Samay dans le comté de Bong. Cette initiative pourrait servir de catalyseur pour des projets de commémoration plus larges dans d’autres parties du pays. Cela aide les communautés à honorer, collectivement, la mémoire des victimes des massacres perpétrés durant la crise civile libérienne.

OSIWA appuie la formation de 60 avocats pour une période de trois ans en payant leurs frais de scolarité à l’école de droit Arthur Grimes Louis de l’Université du Libéria. Comme convenu au début, les étudiants diplômés doivent travailler au sein de la magistrature ou au ministère de la Justice pendant trois ans. Ils aideraient à réduire le manque de ressources humaines auquel le secteur juridique et judiciaire fait face dans le contexte post-conflit du Libéria. 14 de ces étudiants ont obtenu leurs diplômes et ont été recrutés par le ministère de la Justice.

Les efforts du Programme-Pays Liberia pour aider à freiner la vague de violence faites aux femmes ont conduit à des poursuites judiciaires à l’encontre de deux personnes par des avocats engagés par la Commission Justice et Paix. Cela a également permis d’aider des femmes et des filles défavorisées. Les deux personnes ont été condamnés à dix ans d’emprisonnement pour diverses infractions, tandis que trois cas restent pendants devant la justice.

OSIWA reste engagé aux côtés de la Commission nationale indépendante des droits de l’homme (INCHR) pour veiller à ce que l’institution s’acquitte de son mandat et surveille la mise en œuvre scrupuleuse des recommandations de la Commission Vérité et Réconciliation. Ces interventions devraient contribuer à favoriser la réconciliation nationale et à promouvoir l’implication de la société civile dans les efforts de consolidation de la paix.

OSIWA appuie certaines initiatives destinées à :

  • Renforcer les capacités des Organisations de la Société Civile et accroître leur participation à la prise de décision ainsi qu’à la protection des droits fondamentaux et des citoyens exposés à la discrimination;
  • Travailler avec le Comité de Coordination des Élections (ECC) : renforcer sa capacité à former et à déployer des observateurs nationaux pour surveiller objectivement et efficacement le déroulement des prochaines élections;
  • Organiser une Election Situation Room qui permettra d’apporter une réponse en temps réel aux dysfonctions qui pourraient être notés;
  • Soutenir le renforcement des capacités des membres de la Commission Nationale Indépendante des Droits de l’Homme en leur présentant les meilleures pratiques internationales sur le continent africain au cours de voyagess d’études et d’échanges avec des institutions similaires et avec la Commission Africaine des Droits de Homme et des Peuples;
  • Soutenir la coalition pour la liberté d’information nouvellement restructurée et d’autres parties prenantes essentielles pour que soit réclamé au Gouvernement une redevabilité à tous les niveaux de même que le passage de la Local Government Act qui permettra d’améliorer la participation des communautés dans la gestion des ressources nationales;
  • Soutenir le dialogue sur les questions de citoyenneté, d’ethnicité et d’identité en tant que composantes clés de la cohésion et de la réconciliation nationale (étant donné que le Liberia a lancé un processus national dans ce sens, dirigée par la commission sur la gouvernance et le Ministère de la Planification et du Développement Économique)

Restez connectés

Latest Tweets

Derniers Tweets

Facebook Timeline

Chronologie Facebook

Osiwa Blog (OB)

Blog OSIWA